Les possibilités de licenciement au travail

Beaucoup d’employés subissent des abus au travail sans le savoir. Certains sont discriminés, et même licenciés du jour au lendemain sans réel motif. C’est tout à fait injuste, car chaque licenciement se doit d’être justifié, et valable. Vous pouvez désormais être serein, car vous découvrirez ici les différents motifs de licenciement reconnus par la loi.

 

licenciement

Les motifs de lincenciement

On compte en général 3 grands types de motifs qui sont tout à fait valables. Le premier cas c’est le licenciement économique. Et selon l’article L1233-3 du Code du travail, c’est possible s’il y a cessation de travail non à cause de l’employeur, pour continuer de sauvegarder la compétitivité de l’entreprise, si l’entreprise rencontre des difficultés économiques, ou subit des mutations technologiques. Cependant, un plan de sauvegarde de l’emploi peut vous éviter ce licenciement, et s’il a déjà eu lieu, un contrat de sécurisation professionnelle peut vous aider à reprendre votre poste.
Le deuxième cas est le licenciement pour motif personnel et non disciplinaire. Ici, les raisons peuvent être l’insuffisance professionnelle, un refus d’une modification du contrat de travail ou l’inaptitude physique. Mais si la raison évoquée est discrimintoire ou liée à une grossesse, alors saisissez rapidemment le saisir le conseil de prud’hommes.
Enfin, le licenciement pour motif personnel avec faute. Il y a donc 3 niveaux de gravité à savoir la faute simple, grave ou lourde. Vous avez 15 jours pour demander à votre employeur des précisions, et s’il ne respecte pas la procédure vous pouvez aussi saisir le conseil de prud’hommes et avoir des indemnités.